• 51 rue de l'hôtel de ville - 26400 Crest
  • epe.crest@gmail.com

Qui règne sur votre vie et sur ce monde ?

Qui règne sur votre vie et sur ce monde ?

Hébreux 2.5-18

Car ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons. Au contraire, quelqu’un, dans un texte de l’Ecriture, déclare : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu prennes soin de lui ? Qu’est-ce qu’un être humain pour que tu t’intéresses à lui ? Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur, tu as tout mis sous ses pieds.

En soumettant tout à son autorité, Dieu n’a rien laissé qui puisse ne pas lui être soumis. Or actuellement nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis. Mais voici ce que nous constatons : après avoir été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus se trouve maintenant couronné de gloire et d’honneur, à cause de la mort qu’il a soufferte. Ainsi, par la grâce de Dieu, c’est pour tous les hommes qu’il a connu la mort.

En effet, Dieu, qui a créé tout ce qui existe et pour qui sont toutes choses, voulait conduire beaucoup de fils à participer à la gloire. Il lui convenait pour cela d’élever à la perfection par ses souffrances celui qui devait leur ouvrir le chemin du salutCar Jésus, qui purifie les hommes de leurs péchés, et ceux qui sont ainsi purifiés partagent la même humanité. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler ses frères et sœurs lorsqu’il dit : Je proclamerai à mes frères quel Dieu tu es, je te louerai dans l’assemblée. Il dit aussi : Pour moi, je mettrai toute ma confiance en Dieu, et encore : Me voici avec les disciples que Dieu m’a donnés. Ainsi donc, puisque ces disciples sont des êtres de chair et de sang, lui aussi, de la même façon, a partagé leur condition. Il l’a fait pour réduire à l’impuissance, par la mort, celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et pour délivrer tous ceux qui étaient réduits à l’esclavage leur vie durant par la peur de la mort.

Car ce n’est évidemment pas pour porter secours à des anges qu’il est venu ; non, c’est à la descendance d’Abraham qu’il vient en aide. Voilà pourquoi il devait être rendu, à tous égards, semblable à ses frères afin de devenir un grand-prêtre plein de compassion et fidèle dans le domaine des relations de l’homme avec Dieu, en vue d’expier les péchés de son peuple. Car, puisqu’il a lui-même été éprouvé dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont éprouvés.